L'abattage d'un arbre

Abattre ou couper un arbre


En tant que propriétaire, vous êtes responsable du bon entretien de votre terrain et du respect des règles de voisinage. Dans certains cas, cela passe par l'abattage d'un arbre (chêne, platane, saule, sapin, pommier...).

abattage coupe arbre

Vous pouvez vouloir couper un arbre du fait de sa mauvaise implantation gênant l'utilisation de votre espace extérieur ou d'une maladie ou s'il est mort. Dans certains cas, vous serez dans l'obligation de procéder à cette opération :

  • lorsque votre arbre cause des troubles anormaux de voisinage,
  • lorsque l'arbre présente un risque pour les biens et les personnes,
  • si votre arbre est planté à moins de 2 mètres du domaine public ou d'un terrain voisin,
  • à plus de 2 mètres du domaine public, en application d'une servitude de visibilité, dans un virage dangereux, par exemple,
  • à la demande des exploitants du réseau électrique et téléphonique, pour prévenir un risque de chute susceptible d'endommager le réseau.

A noter : un arbre planté depuis plus de 30 ans bénéficie de la prescription trentenaire, c'est-à-dire qu'il n'a pas besoin d'être abattu du seul fait d'une distance inférieure à 2 mètres.

Astuce pour savoir si un arbre est mort

Un arbre sans de feuillage est sans doute mort. Pour s'en assurer, il suffit de gratter l'écorce et vérifier la couleur :

  • si elle est verte, l'arbre est bien vivant,
  • si l'écorce est jaune, l'arbre vit mais est malade,
  • si elle est beige, l'arbre est mort depuis peu,

Si l'écorce est brune, l'arbre est mort depuis plusieurs années.

Quelle est la différence entre un abattage et un élagage ?

L'abattage consiste à retirer un arbre. L'élagage est une opération d'entretien. Elle vise à réduire la hauteur et le volume de la plantation, lui permettant ainsi de se fortifier mais également d'être en conformité avec la réglementation locale.

abttage pin

L'elagage professionnel se fait de manière annuelle à une période dépendant de l'espèce de l'arbre :

  • les pins et autres résineux étant des arbres particulièrement résistants, leur élagage peut se faire jusqu'à la fin de l'automne, avant toutefois, l'arrivée des température extrêmes qui mettraient à mal les parties du résineux laissées nues par la taille,
  • les arbres fruitiers se taillent en général en début d'automne,
  • pour les arbres feuillus, la période idéale est le début du printemps, la poussée de sève assurant alors une meilleure protection contre les parasites.

Quelle est la meilleure période pour abattre un arbre ?

Pour un résineux ou pour un arbre à feuillage persistant, comme l'arbousier ou l'olivier, la coupe peut se faire toute l'année. Pour un arbre à feuille caduque, tel l'amandier ou le bouleau, la meilleure période est la période "hors sève", c'est-à-dire la période allant de novembre à mars.

En montagne, toutefois, la période peut être plus étendue du fait des difficultés d'accessibilité. Couper pendant la période hors sève permet d'avoir un bois plus sec et donc plus léger et évite d'encrasser la tronçonneuse.

Quelles autorisations pour abattre un arbre ?

Avant d'abattre un arbre se trouvant sur votre terrain, vous devez vous rendre en mairie, pour connaitre les dispositions du P.L.U.(Plan Local d'Urbanisme). Ce plan peut prévoir qu'une déclaration préalable de travaux doit être déposée. De même, des règles particulières peuvent s'appliquer, si votre arbre se trouve dans une zone classée (classement milieu naturel ou proximité d'un monument historique).

autorisation abattage arbre

Par ailleurs, un propriétaire de forêt doit demander une autorisation pour l'abattage des arbres, lorsqu'il se trouve dans les situations prévues aux articles L124-5 et L312-9 du code forestier. La demande d'autorisation doit alors être effectuée auprès de la direction départementale des territoires.

Attention : il est formellement interdit d'abattre l'arbre d'un voisin sans son autorisation.

Quelle technique utilisée pour abattre un arbre ?

L'abattage consiste à réaliser 2 entailles sur un côté du tronc puis une troisièmes entailles sur le tronc opposé. Cette dernière entaille est nommée "coupe d'abattage". Mais, lorsque l'espace est insuffisant pour permettre à l'arbre de tomber sans danger pour les biens et les personnes, il est procédé à un débitage de l'arbre encore debout. L'opération commence alors par la cime pour se finir par la souche.

A propos de souche, il faut savoir que l'abattage est dit "à culée blanche" lorsque la souche est laissée et "à culée noire" lorsque la souche est, au contraire, retirée. Dans le cas de l'abattage à culée noire, l'arbre est poussé au moyen d'une barre de fer fixée sur un tracteur (treepusher), afin de faire venir les racines avec l'arbre. Dans l'abattage à culée blanche, un dessouchage vient souvent compléter l'opération d'abattage.

Qu'est-ce que le dessouchage ?

L'opération de dessouchage aussi appelée déracinement est la dernière étape de la coupe d'un arbre. Le dessouchage consiste alors à retirer complétement ses racines et sa souche, puis à aplanir le terrain ainsi libéré.

dessouchage deracinement arbre

Le dessouchage peut être effectué :

  • de manière mécanique en coupant l'arbre le plus près possible du sol puis à araser éventuellement la souche avec une rogneuse de souche, cette méthode n'étant possible que sur des souches peu élevées,
  • de manière chimique en utilisant un produit de dessouchage systémique circulant de la sève jusqu'aux racines, cette méthode est à utiliser avec précaution pour éviter de toucher les racines des éventuels arbres voisins et prend du temps car la destruction est progressive,
  • par le feu, cette méthode risquée est interdite dans certaines communes.

Pourquoi dessoucher ?

L'étape ultime de l'abattage est très importante pour plusieurs raisons :

  • les souches pourrissantes peuvent abriter un champignon, tel Armillaria mellea, susceptible de venir ensuite infester le reste de votre verger ou de vos arbres d'ornement,
  • les souches gênent la circulation aussi bien des piétons que des véhicules,
  • les rejets des souches (drageons) peuvent détériorer des fondations et/ou obstruer des canalisations.

A qui faire appel pour couper un arbre ?

Abattre un arbre est une opération dangereuse nécessitant un outillage spécifique, un savoir-faire et des Equipements de Protection Individuelle (EPI). Si vous ne pensez pas pouvoir réaliser la coupe de votre plantation en toute sécurité, il est préférable de faire appel à un spécialiste. Si l'abattage de l'arbre peut se faire sans difficulté (pas d'habitation ou de route à proximité, par exemple), une entreprise spécialisée dans le jardinage peut s'en charger.

societe elagage

En revanche, pour une opération plus complexe, il convient de faire appel à un bûcheron ou à une société d'élagage. L'élagueur ayant le matériel pour travailler en hauteur va pouvoir couper (éhouper) la partie sommitale de l'arbre de grande hauteur, afin de limiter les dégâts causés par sa chute.

Combien coûte l'abattage professionnel d'un arbre ?

Le prix d'un abattage d'arbre est habituellement calculé selon un forfait. Celui comprend le coût de l'opération et éventuellement des travaux annexes, dessouchage et nettoyage du chantier. Ce prix varie selon la taille de l'arbre, selon le professionnel, selon les difficultés d'accès et selon votre lieu d'habitation.

En effet, les tarifs des travaux d'entretien des espaces verts sont en moyenne plus élevés dans les grandes agglomérations et particulièrement en région parisienne.

La fourchette moyenne des tarifs relevés, pour la coupe et le nettoyage, est la suivante :

  • pour un arbre ne dépassant pas 5 mètres - entre 100 et 250 €,
  • pour un arbre de taille moyenne entre 5 et 15 mètres - entre 300 et 400 €,
  • pour un grand arbre de 15 à 25 mètres - entre 550 et 650 €.
  • Doublez ces tarifs si vous demandez un dessouchage professionnel en plus.
  • Conseil : si plusieurs arbres doivent être coupés, réalisez l'opération en une seule fois. Vous obtiendrez ainsi un tarif dégressif.

Important : Pensez à comparer les prix des entreprises d'élagage en réalisant des devis comparatifs !

Quelques conseils, si vous décidez d'abattre un arbre seul

De nombreuses précautions sont à prendre pour abattre soi-même un arbre :

  • ne pas être seul sur le chantier,
  • bien connaitre le fonctionnement de sa tronçonneuse,
  • prendre en compte différents facteurs (la position de l'arbre, sa dimension, le site, la direction du vent), pour déterminer la direction de la chute,
  • prévoir une solution de repli, si le calcul de la direction est erroné,
  • pour éviter une chute dans le mauvais sens, utiliser la méthode de l'abattage dirigé consistant à scier une sorte de charnière de pivotement, destinée à guider l’arbre dans sa chute,
  • bien nettoyer la zone autour de l'arbre,
  • s'assurer que lors de sa chute, l'arbre ne va causer aucun dégât, sur des lignes à haute tension.

Que faire d'un arbre coupé

Un arbre coupé offre de nombreuses possibilités de réutilisation à son propriétaire :

  • couper des bûches, afin de récupérer du bois de chauffage,
  • Débitage et fendage du bois par des élagueurs
  • le bois peut être broyé, pour servir de paillage (une technique permettant d'économiser l'eau), pour servir de compost ou encore de Bois Raméal Fragmenté (BRF) et ainsi apporter de l'humus à un sol pauvre,
  • le bois non-utilisé peut être envoyé vers une déchetterie spécialisée, qui va valoriser ce déchet vert.

tronc coupe buches

Transplanter un arbre, l'alternative à l'abattage

Vous avez planté un arbre. En grandissant, son emplacement devient problématique, car la règle de la distance de 2 mètre minimum avec votre voisin n'est pas respectée, par exemple. Plutôt que de couper l'arbre, vous pouvez choisir de le transplanter, une opération devant se dérouler pendant l'hiver en évitant les jours de grand froid. Cette technique ne concerne que les arbres ayant un diamètre près du sol d'environ 8 cm et la réussite de la reprise est aléatoire.